Yémen : Le drame perdure sous les yeux de tous.

Article publié le : 12/08/2018 à 17:00 dans Actualite

Ce jeudi 9 août, 29 enfants ont perdus la vie dans un raid aérien touchant un bus dans le nord du Yémen, à Saada. Les rebelles Houthis ont attribués cette attaque à la coalition arabe, dirigée par Riyad (Arabie Saoudite). L’ONU ne mènera pas d’enquête indépendante, cette enquête sera donc menée par l’Arabie Saoudite. La coalition a reconnaît avoir menée une frappe aérienne ayant touché un bus, en évoquent qu’il transportait des « combattants Houthis » et non des enfants. 

Ce genre d’actualité inonde le quotidien du Yémen depuis maintenant beaucoup de temps sans que d’autres Etats ne réagissent, ce pays connaît la plus grande crise humanitaire du monde, avec une famine qui menace la population et bien d’autres problèmes. Très peu de personnes savent ce qui se passe là bas, et de quoi ce conflit est parti, aujourd’hui pour mieux comprendre cette actualité je vous propose donc un résumé du conflit au Yémen.

 

5b7023c978696673976075.jpeg

YÉMEN : LE PRINTEMPS ARABE D’ARABIE 
En 2011, le vent de la Révolution berce aussi le Yémen. Ce vent qui a traversé tout le monde arabe causera le départ du président Ali Abdallah Saleh, lui qui était au pouvoir depuis 33 ans (il fut assassiné le 4 décembre 2017 par des rebelles et des anciens alliés à Sanaa). Son vice-président, Abd Rabbo Mansour Hadi, lui succède et assure la transition du pays. Il rédige une nouvelle constitution et divise le Yémen en 6 régions, ce qui déplaît aux Houthis.

LES HOUTHIS ET L’APRES RÉVOLUTION YÉMÉNITE 

Les Houthis sont une population de confession Zaidite, une branche minoritaire de l’Islam chiite. Ils représentent 40% de la population du pays. Leur mouvement est créé en 1994 par Hussein Al-Houthi et ses frères, afin de dénoncer la marginalisait on de la population et plus d’autonomie. En 2014, ils lancent une offensive vers le littoral et progresse vers le Sud, puis ils s’emparent de Sanaa, la capitale, et prennent le pouvoir en janvier 2015. Ils poursuivent ensuite leur progression jusqu’à Taiz, puis jusqu’au port stratégique d’Aden au sud du pays. En clair, les Houthis contrôlent tout l’ouest du pays qui est la partie la plus peuplée du Yémen. 

DU PRINTEMPS ARABE AU PRINTEMPS INTERNATIONAL 

En mars 2015, une offensive à lieu sur Aden, le président à donc fuit vers l’Arabie Saoudite. Suite à ça, l’Arabie Saoudite réagit, elle déclenche l’opération tempête menée par la coalition arabe (Maroc, Égypte, Jordanie, Koweit, Bahreïn, E.A.U, Soudan, Qatar, Arabie Saoudite). L’objectif de cette coalition pour l’Arabie Saoudite est de maintenir sa frontière au Sud avec le Yémen, et stopper l’influence de l’Iran qui soutient les Houthis. D’autres pays comme les USA, la Grande Bretagne, la France, l’Italie, ou l’Espagne, sont accusés par Amnesty International de livrer des milliards de dollars d’armes à l’Arabie Saoudite, donc de se rendre coupable de crimes de guerre au Yémen. Les USA quant à eux accusent l’Iran de fournir des armes aux Houthis.

Yémen

Cette situation qui maintenant perdure depuis 4 ans à causé 10 000 morts, 3 millions de personnes ont étés déplacées, plusieurs millions d’habitant sont menacés par la famine. Plus de 2200 personnes sont mortes du choléra. C’est sous les yeux du reste du monde et sans presque aucune aide humanitaire que ce berceau de la civilisation arabe est en train de périr sans mesure qui soit prise pour stopper les frais.

Cet article vous a-t’il éclairé ? Que pensez vous de cette situation ? N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article !
(Merci à Saleha, d’origine yéménite, de m’avoir épaulé pour l’élaboration de cet article)

 

Saleha a publié : le 12/08/2018 à 18:53

Très bon article qui j’espère va pouvoir davantage éclairer certains sur la situation actuelle au Yémen et hyper contente d’avoir pu t’aider :)

crownbackend a publié : le 13/08/2018 à 20:14

Tout ça à cause de l'Arabie Saoudite c'est vraiment triste.. et bien-sur tout ça à cause de l'argent

Inscris-toi pour ajouter un commentaire !

Partager


Tweet