Patricia Thérèse Okoumou : La "Lady Liberty" ne flanchit pas

Article publié le : 05/08/2018 à 15:00 dans Actualite

Le 4 juillet dernier, jour de célébration du « Indépendance Day », Patricia Okoumou escaladait le piédestal de la Statue de la Liberté (46m de haut) afin de protester contre la politique migratoire. Geste noble et que je soutiens énormément, je reviens avec vous sur cette actualité.

5b66dd0eee0fc073782683.jpeg

QUI EST PATRICIA THÉRÈSE OKOUMOU ?

Cette femme de 44 ans est née en République Démocratique du Congo. Arrivée aux États-Unis en 1994, à l’âge de 20 ans, elle est naturalisée et vit à proximité de New York. Militante anti-trump et membre de l’organisation « Rise & Résist », certains d’entre vous la connaissent sûrement pour les tenues qu’elle a pu arborer, comme le tee-shirt « white supremacy is terrorism ». 

Patricia Okoumou statue liberté

ACTE DE MILLITANTISME HÉROÏQUE 

Cette femme a donc escaladé la célèbre statue, symbole de l’immigration américaine car elle regarde vers l’Océan et qu’elle est la première à les accueillir. Pendant 3 heures, et devant 4500 visiteurs, les forces de l’ordre ont sonné Patricia de descendre, ce à quoi elle répondait qu’elle ne descendrait pas avant que les enfants mexicains qui ont étés séparés de leurs parents puissent les retrouver. Rappelons que la politique de Trump, qui prône la « tolérance zéro » en matière d’immigration, avait conduit à séparer 2500 enfants de leurs parents, près de là frontière mexicaine. Avec un tee-shirt « Trumpcare makes us sick » (la politique de Trump nous rend malade), les forces de l’ordre ont pu la faire descendre. 

Patricia Okoumou avocat white supremacy terrorism

Elle comparaissait pour la première fois le 5 juillet, lendemain des événements, puis une deuxième, ce vendredi 3 août, devant le tribunal de New York. Les chefs d’inculpation sont violation de propriété privée et trouble a l’ordre public, elle risque donc 1 an d’emprisonnement, et a plaidé non coupable. Elle est apparu dans une robe verte avec inscrit « I really care why won’t you ? Be best » (je m’en soucis vraiment, pourquoi pas vous ? Soyez meilleurs » En réponse à Melania Trump qui avait porté une veste avec inscrit « I dont care & you ? » Pour visiter un centre pour enfants migrants mexicains en juin dernier. Surnommée « Lady Liberty » par son avocate, Patricia Okoumou reçoit des lors un énorme soutien de part le monde entier, elle a déclaré « Quand ils s’abaissent, nous nous élevons, je suis aller aussi haut que j’ai pu. En démocratie, on ne met pas les enfants dans une cage ». Nous attendons donc avec impatience le fin mot de cette histoire, cet automne, lors d’une nouvelle comparution.

Inscris-toi pour ajouter un commentaire !

Partager


Tweet