Palestine : Quelques recommandations pour comprendre ce qu’il s’y passe

Article publié le : 10/08/2018 à 18:00 dans Culture

Comme vous l’avez sûrement remarqué depuis la récente ouverture du blog, je suis très attachée à la cause palestinienne, et ce depuis maintenant bon nombre d’années. Bien évidemment il y a donc un bon nombre de livres, de documentaires, ou même de films qui m’ont permis pendant des années d’en apprendre plus et de me forger un avis sur ce qui se passe là-bas. Beaucoup m’ont fait part de leurs envie d’en connaître un peu plus sur cet interminable conflit, sans pour autant savoir où aller chercher l’information. Je vous propose donc aujourd’hui quelques sources d’information qui m’ont marqués concernant la Palestine.

5b6d7f8e38e05880646576.jpeg

LES MATINS DE JENINE

J’ai lu ce livre il y a pile 1 an, et je peux encore affirmer que c’est sûrement l’un des livres qui m’a le plus marqué. Susan Abdulhawa retrace ici l’histoire de la Palestine sur trois générations d’une même famille. On démarre donc l’histoire aux alentours de 1948, jusqu’au temps modernes. On suit les conséquences d’une occupation, les conditions de vie sur territoire occupé, ses « dommages collatéraux », mais également parfois même l’exil, seule issue pour certains palestiniens. Ce livre est poignant, l’auteur elle-même palestinienne s’est basée sur des sources réelles qu’elle cite tout au long du livre, et permet de vraiment comprendre le problème, de retracer les événements réels avec attachements pour ces personnages qui ont sûrement exister. Je le recommande à tous, un essentiel.

Susan Abdulhawa dôme du Rocher Jérusalem

L’ATTENTAT
Je vous ai parlé de la version originale qu’est le livre de Yasmina Khadra, mais également du film réalisé par Ziad Doueiri. Je pense que ce point de vue du conflit est intéressant dans le sens où ici, on traite de l’intégration de certains arabe au sein de la société israélienne, mais il traite aussi la question du terrorisme. A travers le personnage principal Amine on suit un certain problème d’identité, et pour comprendre un peu plus en profondeur je pense que le livre comme le film sont intéressants.

« DERRIÈRE LES FRONTS » 
Le livre regroupe les chroniques d’une psychiatre – psychothérapeute, le docteur Samah Jabr, entre 2003 et aujourd’hui. Elle témoigne de sa vision des choses en tant que professionnel de santé, de ce qu’elles a pu voir comme cas dans le cadre de son travail. En lisant chacune de ses chroniques on se rend compte que la santé des personnes qu’elles voient défiler dans son cabinet ne peut s’améliorer sous état d’occupation, qui implique un état de stress constant, et un traumatisme intraitable sur la longue durée. On rentre au cœur des conséquences humaines sur la santé mentale des Palestiniens, chose très intéressante à constater. 

CINQ CAMÉRAS BRISÉES 
Ce reportage de Emad Burnat et Guy Davidi retrace cinq années (de 2005 à 2010) de la vie de Emad Burnat, après que qu’une barrière de séparation soit en train de se construire dans son village de Cis-Jordanie occupée. Les villageois résistent et à l’aide de sa caméra, Burnat montre la lutte pacifique et le quotidien de ses villageois pour protéger leurs terres. Reportage mais également un genre de journal intime filmé, plus réaliste que la réalité. 

Cinq caméras brisées

LE COCHON DE GAZA
Je termine par ce film histoire de vous conseiller une comédie ! Jaafar, un pêcheur palestinien qui a pour habitude de revenir bredouille chez lui, auprès de sa femme et des deux soldats israéliens qui occupent sa maison, pêche un jour un cochon, en plein milieu de la mer ! Animal prohibé dans la religion musulmane comme dans la religion juive, cette découverte va le faire sortir de son quotidien. En toile de fond bien sûr on voit le conflit israélo-palestinien, grâce à des scènes pleines de moral ou les palestiniens sont confrontés à leurs occupants, et ses conséquences sur la vie des personnages, mais l’histoire de Jaafar et son cochon nous fait essayer de l’oublier un peu pour trouver comment se débarrasser de sa mauvaise pêche, avec peut être au final, une petite lueur d’espoir.

Voilà dans l’immédiat mes petites recommandation pour un peu mieux cerner d’où vient ce conflit, et ses conséquences aujourd’hui. J’avais également écrit un article pour Parlons #VQ (Instagram @parlonsvecu) sur la "Nakba" palestinienne que vous retrouverez peut être à la rentrée sur son site.

En attendant je vous laisse essayer tout ça et me dire ce que vous en penser en commentaires ! 

Inscris-toi pour ajouter un commentaire !

Partager


Tweet