Mes réflexions : Le féminisme

Article publié le : 14/08/2018 à 17:00 dans Humeur

Depuis maintenant des décennies, si il y a bien un mot qui est toujours accompagné d’un soupir ou d’une grimace, c’est le mot « féminisme ». En soit, le concept en lui-même existe depuis des siècles, puisque pendant des siècles les femmes ont toujours eu envie d’émancipation, de droits et de considération dans la société. Au fil des années, les femmes ont pris de plus en plus de place, elles ont évolué autant professionnellement que dans le cercle familial. Malgré ça, il reste encore beaucoup de progrès à faire sur la conception d’une femme dans la société, et ça commence déjà par comprendre ce en quoi constitue le féminisme. Avec le bruit qu’ont fait sur les réseaux sociaux certains mouvements comme « Nta rajel » (mouvement féministe de femmes nord africaines) et d’autres mouvements de femmes racisées (comme non d’ailleurs), j’avais envie de vous livrer ma petite réflexion sur le sujet.

5b722adea2f2a253353454.jpeg

EN VRAI, C’EST QUOI LE FÉMINISME ?

Par définition sur internet, le féminisme c’est : « un ensemble d’idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à promouvoir les droits des femmes et leurs intérêts dans la vie publique » (Wikipedia) 
En 2018, qui s’oppose encore au droit que peut avoir une femme de percevoir le même salaire qu’un homme pour le même travail ? Qui s’oppose encore au fait qu’une femme a le droit de voter ? Est-ce que, dans notre société, on pense toujours que la femme  n’est pas capable de faire ses propres choix dans la vie, qu’elle n’est pas doté de la même intelligence qu’un homme, qu’elle est inférieure ? Je pense que ces personnes sont très rares. Ainsi donc, si on se base sur cette définition du féminisme, on peut dire que beaucoup de personnes sont féministes, non ? Et pourtant, les gens et particulièrement notre génération s’indigne des que cette idée est évoquée.

Homme féministe manifestation pancarte

 

AUTANT DE FEMMES QUE DE MANIÈRE DE PRÔNER LE FÉMINISME

Comme je viens de vous l’évoquer plus haut, dans le fond, tous le monde partage des idées féministes. Ce qui pose problème avec le féminisme, c’est qu’on associe cette idéologie à un groupe, une image fixe. Quand on dit féministe les gens pensent aux Fémens, ce groupe de militantes féministes qui a pour habitude d’apparaitre seins nus avec des slogans écrits sur le corps. Ou encore, on pense que le féminisme c’est cultiver la haine envers l’homme et vouloir que la femme soit supérieure à l’homme, qu’elle domine tout et vienne à l’écraser sans la société.

 Sur cette Terre nous sommes des milliards de femmes. C’est-à-dire des femmes de tout horizons, toutes différente, de couleurs différentes, de culture et religion différente, avec des mœurs et dès manière de percevoir le monde différemment. La population féminine est diversifiée, il est donc logique que les combats féministes le soient tout autant. Si des femmes se battent pour avoir le droit de sortir tête nue en Iran, en France des femmes musulmanes tentent de ce battre pour pouvoir travailler et étudier couverte de leurs voiles. Chaque pays, où chaque communauté n’a pas les mêmes combats. En France les femmes se battent pour une égalité salariale en tant que cadre car elles ont eu la chance de ou voir arriver jusque là, pendant que certains pays les filles n’ont toujours pas le droit d’étudier. On ne peut donc pas attribué un préjugé au féminisme tout en sachant combien il est pluriel, combien il peut contenir plusieurs idéologies, plusieurs combats différents. 

Dessin représentant la diversité féminine

Le problème de cette diversité, c’est que non seulement les gens qui n’adhère pas à des idéaux féministes ne la remarque pas puisque ils ont des préjugés qui les empêchent de comprendre que toute idéologie peut contenir plusieurs angles de vue, mais c’est également que même entrés femmes, la compréhension de cette diversité n’est pas effective. Sur les réseaux sociaux on a eu le droit à des échanges houleux entre des femmes en l’occurrence non racisées et des femmes issues de la diaspora maghrébine, ou africaine. Elles défendent l’émancipation des femmes, elle défendent leurs droits en tant que femme, elle veulent mettre fin au patriarcat, mais elles se tirent dessus car elles ne sont pas issues des mêmes milieu, tout ça sous couvert de racisme ambiant extrêmement voyant. Au final elles sont d’accord dans le fond sans jamais s’en apercevoir, et finissent par détruire la forme qu’elles donnent à leur combat, si bien qu’elle desservent se dernier et qu’on n’est absolument plus envie d’écouter ce qu’elles ont à dire (même si au fond c’est ahurissant de sens). Dès lors qu’on se déclare féministe on devrait défendre les droits de TOUTES les femmes, et non pas seulement de sa propre communauté.


FÉMINISTE ET MUSULMANE : ET L’ISLAM DANS TOUT ÇA ?

Petite anecdote : j’étais dans le RER qui comme bien souvent était bondé et bloqué sur le quai. Le monsieur assis à côté de moi engagé une discussion avec moi en me demandant de quel origine j’étais. Et de fil en aiguille on se met à discuter de la condition des femmes, du fait qu’elles aient le droit de porter ce qu’elles veulent. Il me parle de manifestation féministes et me dit qu’il aurait aimé voir des femmes « comme moi » dans ce genre d’événements. Pour lui, le fait d’être une femme voilée et en même temps de défendre les droits des femmes n’avait pas l’air d’être si compatible que ça.

(Merci à @thaaks.i pour cette illustration)

 L’Islam est une religion qui a donné énormément d’importance et de droits à la femme. A l’époque pré-islamique, les nouveaux nés de sexe féminins étaient enterrés vivants, l’Islam a fait abolir cette pratique. Bon nombre de droits, comme le droit de la femme sur ses biens, celui de travailler, d’apprendre, et d’autres existaient pour les femmes d’Arabie au VIIe siècle alors qu’ils n’ont êtes accordés aux femmes occidentales qu’au XXe siècle (la femme française a eu le droit d’ouvrir son propre compte en banque sans l’accord de son mari seulement en 1965). L’Islam donne donc une place toute particulière à la femme, malgré ce que les peuples d’aujourd’hui peuvent nous faire croire. Pour moi le fait de suivre une religion aussi clémente à l’égard de la femme fait que forcément on défend des valeurs féministes. Si l’on est musulman, on s’oppose à ce qu’une femme soit maltraitée, à ce qu’elle soit empêcher d’étudier et d’apprendre, on s’oppose également à ce qu’elle soit privé de ses biens, et on s’oppose également à la contraindre de faire des choix qui ne sont pas les siens (un mariage sans consentement de la femme en Islam n’est pas valide par exemple). 

Être musulmane et porter un voile n’empêche en rien le fait que je puisse défendre des idées féministes, même en restant viscéralement liée à mes valeurs religieuses. Au grand désespoir de certaines féministes occidentales, sous ce voile se cache une femme comme les autres qui sait qu’elle possède des droits et des libertés, qui est tout autant concernée par les problèmes que peut rencontrer une femme dans sa vie, donc personne ne peut m’enlever ma légitimité sur mes pensées féministes, quelque soit mes origines ou ma religion. Nous sommes toutes constitués de la même manière, et nous avons toutes au fond le même combat, plutôt que de faire de nos différences et de notre diversité une cause pour nous diviser, nous devrions faire de nos différences afin de nous unir et de porter nos idées plus haut.

Et toi, le féminisme tu en pense quoi ? Laisse moi un commentaire ou un petit message sur Instagram ou dans le formulaire de contact pour me dire ce que tu en penses !

merveilleeee a publié : le 19/08/2018 à 14:46

Personnellement c'est plutôt l'idée de se mettre une étiquette "féministe" qui me gène car ça va de soi de vouloir les mêmes droits, salaires, l'égalité tout simplement, d'autant plus quant on est musulmane et qu'on sait la valeur donnée aux femmes dans l'Islam (???)

Inscris-toi pour ajouter un commentaire !

Partager


Tweet